Mettre son bien en location ou le vendre en viager libre ?

La possibilité de taxer les bailleurs sur les loyers réellement perçus est évoquée de plus en plus souvent ces derniers temps, de manière informelle et… formelle.

Ainsi, il y a quelques jours, la Commission européenne a invité la Belgique à uniformiser sa fiscalité immobilière. La raison? L’instance européenne estime que notre fiscalité privilégie les biens mis en location en Belgique par rapport à ceux situés à l’étranger.

Les immeubles en Belgique sont effectivement taxés sur base de leur revenu cadastral, alors que les immeubles situés à l’étranger sont, quant à eux, taxés sur les loyers réellement perçus. La première méthode d’imposition est nettement plus favorable aux contribuables et constitue « une restriction aux mouvements de capitaux » puisque les Belges sont ainsi plus enclins à investir dans l’immobilier belge qu’étranger, estime la Commission.

Le ministre des Finances Koen Geens (CD&V) étudie la possibilité d’une taxation sur base des loyers réels. Toutefois, rien n’est encore fait, ni décidé, précise-t-on au cabinet du ministre. 

Source: IPI (Institut Professionnel des Agents Immobiliers)

 

Demandez une étude viagère personnalisée, cliquez ici

Mettre son bien en location ou le vendre en viager libre ?
Evaluez cet article